Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest
<multi>[fr]Consultation régionale sur les femmes, la paix et la sécurité en Afrique de l'ouest et journée portes ouvertes avec les représentants des nations unies et de la CEDEAO à Dakar, 2-3 novembre 2015[en]Regional Consultation on Women, Peace and Security in West Africa and Open Day discussions with UN and ECOWAS Senior Officials, Dakar, 2-3 November 2015</multi>©

Consultation régionale sur les femmes, la paix et la sécurité en Afrique de l’ouest et journée portes ouvertes avec les représentants des nations unies et de la CEDEAO à Dakar, 2-3 novembre 2015

11 novembre 2015 Une rencontre annuelle organisée par le Groupe de travail sur les femmes, la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest, du 2 au 3 novembre 2015, a réuni des représentants des Nations Unies, de la CEDEAO, de gouvernements et de la société civile de la sous-région (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra Leone, et Togo) à Dakar, au Sénégal.

La Journée portes ouvertes a servi de cadre de partage à une cinquantaine de femmes sur les expériences, réussites et priorités au titre de leur contribution aux efforts nationaux et régionaux de construction de la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest. La réunion a également évalué et validé le Plan d’action de la CEDEAO sur la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies, en lien avec l’évaluation mondiale sur la mise en œuvre des 1325 et suivants.

Au cours de leurs interventions, les délégations ont entre autres souligné le rôle central des Nations Unies en matière d’implication des femmes dans les questions de paix et de sécurité. En particulier, la délégation de la Guinée a souligné le rôle important du HCDH dans la mise en place d’une coalition d’organisations de femmes qui s’est impliquée avec succès dans le dialogue politique en Guinée. D’autres interventions ont répercuté le travail du HCDH sur la participation des femmes aux élections, notamment le Burkina Faso, où la contribution des femmes a été vitale dans la gestion de la crise d’octobre 2014 et pendant les événements de Septembre 2015, de même que le Togo.
Les délégations du Niger et de la Sierra Leone ont quant à elles partagé leurs préoccupations concernant des questions telles que le terrorisme et l’extrémisme qui sévissent dans les pays de la sous-région, et aussi l’épidémie Ebola, qui affectent fortement les femmes et les filles.

La réunion a finalement recommandé qu’un Groupe de contact international composé de femmes soit mis en place pour accompagner les processus électoraux, et que des efforts conjoints soient déployés pour éradiquer la violence, le fondamentalisme religieux, l’extrémisme et le terrorisme prégnants dans la sous-région.

L’événement a pris fin avec une réunion des conseillères en charge du genre des Nations Unies en Afrique de l’Ouest.

évènements / campagnes

Rejoignez-nous et « Défendez les droits de quelqu'un aujourd'hui »
Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme lance un appel de fonds de 253 millions de dollars – le plus ambitieux à ce jour
Atelier régional : Droits de l'Homme, Genre et Budget

Publications