Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest
[DUDH70] Faire la lumière sur les responsabilités - panel de discussion©

[DUDH70] Faire la lumière sur les responsabilités - panel de discussion

21 janvier 2019 (4/10) Retour sur les célébrations du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 10 moments phares

De quels recours disposent ceux dont les droits de l’homme ont été violés, en particulier parmi les groupes les plus vulnérables ? Quel est le rôle des autorités pour assurer la reddition de comptes ? Comment les organisations de la société civile et les institutions nationales des droits de l’homme peuvent-elles mieux contribuer aux mécanismes de responsabilisation ? Soixante-dix ans après l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a accueilli le 29 novembre une table ronde sur la signification pratique de l’article 8 de la DUDH, qui affirme que " toute personne a droit à un recours effectif ".

Samba Thiam, Directeur de l’Institut pour la paix et les droits de l’homme (IDHP) a rappelé que les principes et valeurs contenus dans les traités des droits de l’homme que le Sénégal a ratifiés doivent s’appliquer dans ce pays et que tout être humain a le droit de voir reconnus ses droits fondamentaux. Julien Ndour, Directeur adjoint pour les droits de l’homme au Ministère de la justice, a souligné la difficulté d’assurer la responsabilisation en cas de violation des droits sociaux, économiques et culturels, ainsi que la nécessité pour les avocats de recevoir une meilleure formation pratique sur la justiciabilité des droits humains. Ndeye Amy Ndiaye du Comité sénégalais des droits de l’homme a souligné la nécessité pour son institution non seulement d’avoir la compétence de recevoir des plaintes mais aussi la capacité de traiter de telles plaintes. Enfin, Ndeye Magatte Mbaye de l’Association des juristes sénégalais a souligné que les droits de l’homme nous rendent tous responsables, pas seulement l’État ; nous avons tous la responsabilité d’agir pour leur réalisation. Elle a souligné la nécessité de connaître ses droits d’accès à la justice et à un recours effectif, ce qui est la raison pour laquelle son organisation déploie tant d’efforts en matière d’information et de sensibilisation.

Le lendemain, la projection du film "The Truth Detectives" a eu lieu en partenariat avec Ciné Droit Libre (CDL), un festival sous-régional de cinéma et droits humains. Elle a été l’occasion d’examiner comment les aspirations énoncées dans la DUDH sont restées pertinentes dans un monde en mutation. Le film présente le travail courageux des défenseurs des droits humains et des journalistes qui luttent pour établir la vérité, en utilisant les dernières technologies pour recueillir des preuves de violations. Les téléphones mobiles et les images satellites, par exemple, ouvrent un nouveau champ d’exploration. Basé sur des cas récents en Ukraine, en Colombie, en Israël, en Israël, en Israël, en Syrie et au Mali, ce documentaire montre à quel point l’innovation technique et la recherche de la responsabilité sont devenues indissociables.

http://standup4humanrights.org/en/shine_05.html

évènements / campagnes

Rejoignez-nous et « Défendez les droits de quelqu'un aujourd'hui »
Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme lance un appel de fonds de 253 millions de dollars – le plus ambitieux à ce jour
Atelier régional : Droits de l'Homme, Genre et Budget

Publications