Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest
Journée de sensibilisation au CEM Les Martyrs à Thiaroye©

Journée de sensibilisation au CEM Les Martyrs à Thiaroye

Alors que la Journée Mondiale contre l’esclavage des enfants allait être célébrée un jour plus tard, le Bureau Régional en Afrique de l’Ouest (BRAO) du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) en a profité pour organiser une journée de sensibilisation à leur cause au CEM Les Martyrs à Thiaroye avec des enfants du secondaire allant de 12 à 17 ans. En présence des autorités communales, du Directeur du collège Les Martyrs (Monsieur Sada Kane), du représentant de l’association des parents d’élève, des représentants du centre hospitalier de Pikine et surtout en présence du Professeur à l’origine de cette initiative, Monsieur Seydy Ibrahima Ly, le BRAO a pu participé à cette journée de sensibilisation centrée sur la scolarisation des filles (SCOFI) et les droits humains plus en général. Ainsi, les élèves du club des droits de l’homme de l’école ont pu présenter un par un les 30 articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, ensuite de quoi, des poèmes ainsi que des exposés sur diverses thématiques ont été récités par les élèves. Une pièce de théâtre a même été réalisée et jouée devant les différents partenaires de l’événement abordant les thèmes de la scolarisation des filles, de l’autorité parentale et de l’avortement, choses qui peuvent paraître parfois difficiles à discuter publiquement au Sénégal surtout au niveau des enfants.

Là où ce genre d’initiative devient intéressant c’est qu’en fin de matinée, il a été donné la possibilité aux élèves de poser des questions directement au personnel du HCDH : « que pensez-vous de la situation des enfants de la rue et des enfants talibés au Sénégal », « Pourquoi l’ONU n’intervient pas plus souvent auprès du gouvernement pour changer la situation » et de manière plus large, « A quoi sert l’intervention des opérations de maintien de la paix dans des pays comme Congo ou la République Centrafricaine quand on connaît les conséquences de ces interventions ». Pour conclure cette fabuleuse journée, un cocktail ainsi qu’une présentation de dessins réalisés par les élèves ont été organisés afin de laisser les différents acteurs discuter dans un cadre un peu plus informel. Cette initiative visant à renforcer les relations entre les représentations onusiennes à Dakar et la société civile est sans doute une première qui débouchera sur un projet de collaboration à plus long terme. L’idée du club des droits de l’homme du Collèges des Martyrs et de Monsieur Ibrahima Ly consiste à créer des structures similaires partout ailleurs au Sénégal afin que des agences onusiennes puissent y venir régulièrement pour rencontrer, discuter et sensibiliser la population civile sur les actions qu’elles mènent au Sénégal et plus généralement en Afrique de l’Ouest.

Autres évènements

Voir tous les évènements >