Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest
Niger : Mission d'évaluation de la situation des droits de l'homme©HCDH-BRAO

Niger : Mission d’évaluation de la situation des droits de l’homme

28 avril 2017

« La population du Niger fait face à des problématiques complexes avec un vaste territoire, la porosité de ses frontières, la dynamique migratoire et les abus perpétrés contre les migrants, la situation de vulnérabilité dans laquelle sont placés les femmes et les enfants et la menace terroriste qui pèse sur le pays » souligne notre Représentant Régional, Andrea Ori en mission au Niger avec une équipe pour rencontrer les autorités nigérianes, la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), la société civile et le système des Nations Unies sur place afin d’évaluer la situation des droits de l’homme. Le Niger accueille des réfugiés fuyant les conflits des pays voisins comme le Mali ou le Nigéria.

Depuis décembre 2013, le groupe terroriste Boko Haram est sorti des frontières nigérianes pour imposer la menace au Cameroun, au Tchad et au Niger.
La région de Diffa est particulièrement exposée avec 302 387 personnes déplacées, selon des estimations de septembre 2016 publiées par les autorités nigérianes avec le soutien du HCR.

Cette progression a parfois incité les États touchés à prendre des mesures anti-insurrectionnelles bilatérales et multilatérales, qui peuvent elles aussi avoir des conséquences sur la jouissance des #droits des populations touchées.

Au cours des discussions avec les différentes parties prenantes, dont le Ministre de la Justice, la Directrice Générale des Droits de l’Homme et l’Administration pénitentiaire ont été abordé : la condition des prisons, les limites à la liberté d’expression et d’association, le droit à l’éducation et les droits des enfants, des femmes et des migrants. Nous avons rappelé les recommandations de l’Examen Périodique Universel (EPU), du Comité contre la discrimination raciale, du Comité des droits des travailleurs migrants et du Rapporteur spécial sur les formes contemporaines d’esclavage.

Une évaluation des besoins des organisations de la société civile en vue de renforcer leur capacité à rédiger des rapports alternatifs sur la situation des droits de l’homme (en particulier la CEDEF) a eu lieu. Le déploiement d’un agent national des droits de l’homme a également été discuté. Un voyage est prévu à Diffa pour évaluer la situation des droits de l’homme dans la région marquée par l’insécurité et le terrorisme.
Un rapport de mission est prévu qui posera les bases pour le suivi des actions qui seront entreprises par la suite.

La situation des droits de l’Homme au Niger a fait l’objet de l’Examen Périodique Universel pour la deuxième fois le 18 janvier 2016 et le rapport du groupe de travail de l’EPU (A/HRC/32/5) sur la situation au Niger a été adopté le 12 April 2016.
S’agissant de l’engagement avec les organes de traités, le Niger a fait l’objet de l’examen par le Comité contre la discrimination raciale en 2015 et par le Comité sur le droit des travailleurs migrants en 2016. Il sera examiné par le Comité contre la discrimination à l’égard des femmes en juillet 2017 et par le Comité sur le droit des enfants en 2018.

Début 2017, le Sous-comité des Nations Unies pour la prévention de la torture (SPT) a conduit une mission de conseil au Niger quant à la mise en place d’un possible Mécanisme National de Prévention efficace, établi par l’OPCAT, afin d’effectuer des visites régulières de tous les lieux où des personnes sont privées de leur liberté et de préparer des rapports et recommandations concrètes pour améliorer la protection des personnes privées de liberté.

Pour accéder à la page OHCHR relative au Niger, aller sur :
http://www.ohchr.org/EN/Countries/AfricaRegion/Pages/NEIndex.aspx

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et réagissez, commentez, partagez :
Twitter : @ONU_Droits_BRAO
Facebook : ONU Droits de l’Homme - Afrique de l’Ouest

évènements / campagnes

Rejoignez-nous et « Défendez les droits de quelqu'un aujourd'hui »
Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme lance un appel de fonds de 253 millions de dollars – le plus ambitieux à ce jour
Atelier régional : Droits de l'Homme, Genre et Budget

Publications