Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest
Mali : WARO appui le renforcement de l'accès aux services de prise en charge pour les enfants victimes de violation de leurs droits©

Mali : WARO appui le renforcement de l’accès aux services de prise en charge pour les enfants victimes de violation de leurs droits

12 août 2021 Le Centre d’Accueil et de Placement familial des enfants « La POUPONNIERE », est la seule structure étatique au Mali qui reçoit les enfants âgés de moins de 5 ans ainsi que des enfants handicapés et /ou malades. Les enfants sont généralement placés par les services de sécurité (Police, Gendarmerie) ou à travers les signalements des ONG ou de la communauté.

Le Centre d’Accueil et de Placement familial des enfants « La POUPONNIERE », est la seule structure étatique au Mali qui reçoit les enfants âgés de moins de 5 ans ainsi que des enfants handicapés et /ou malades. Les enfants sont généralement placés par les services de sécurité (Police, Gendarmerie) ou à travers les signalements des ONG ou de la communauté.

Le centre a une capacité d’accueil de 250 place et est composé d’un service d’hébergement, de prise en charge éducatif avec l’ouverture d’une classe préscolaire pour les tous petits et le référencement dans les structures d’apprentissage formelles pour les autres enfants. A date, 168 enfants sont accueillis dans le centre.
Les enfants handicapés qui y séjournent sont souvent rejetés par leur famille du fait de leur handicap et le défis de leur réintégration ou placement dans des familles se pose avec acuité. Ce qui fait que ces enfants y restent jusqu’à l’âge adulte car n’ayant pas où aller. La doyenne des pensionnaires appelée affectueusement « La première Dame » par les gestionnaires du centre est une fille âgée de 28 ans qui a est arrivé au centre à très bas âge et traine un lourd handicap.

WARO dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de Violation de leurs droits (PAPEV) et en partenariat avec la CEDEAO a appuyé ce centre à travers un soutient octroyé au gouvernement du Mali dans ses efforts pour offrir aux enfants des services de protection dans le contexte de la pandémie. Cet appui est composé d’équipement et matériels pour un montant total de 17, 695, 50 USD.

Ainsi dans le but de faire le suivi de l’effectivité de cette contribution et mesurer son impact sur les enfants, la Coordinatrice Régionale du Projet PAPEV a au cours de sa mission au Mali du 04 au 10 juillet, visité ce centre en compagnie du Directeur National de la Promotion de l’Enfant et de la Famille. La visite a été l’occasion de faire le point sur la situation du centre, mais surtout de discuter des nouveaux défis auxquels ils sont confrontés dans le contexte de Covid 19.

La Directrice du centre a souligné des préoccupations relatives à l’exiguïté des locaux, le manque d’eau, l’insuffisance des moyens et les coupures de courant récurrentes, qui provoquent même la mort des nouveau-nés en cas de forte chaleur.
Les responsables du centre ont magnifié le soutien de WARO qui les a soulagés dans la prise en charge quotidienne des enfants au début de la pandémie.

Le centre d’accueil des jeunes filles du Bureau National Catholique de l’Enfant, une ONG malienne active dans la promotion et la protection des droits de l’enfant.
Le centre d’accueil des jeunes filles est une structure qui reçoit les jeunes filles mères victimes de grossesses non désirées ou de viols. Le centre dispose d’une capacité de 12 places et offre des services d’hébergement, de prise en charge sanitaire, de médiation familiale et de suivi post réintégration.

A l’instar des autres structures de prise en charge, le centre du BNCE fait face à une forte demande de service et dispose de peu de moyens pour répondre aux besoins de protection des enfants. Pour exemple le centre ne dispose pas de local et est obligé de louer pour héberger les pensionnaires ce qui implique des déménagements fréquents au gré des propriétaires.
L’équipe de gestion du BNCE a exprimé sa satisfaction par rapport à l’appui du BRAO à travers le PAPEV qui a leur a permis d’accompagner le centre dans sa mission surtout au début de la pandémie

évènements / campagnes

Célébration de la journée internationale des droits de l'Homme 2020
Rejoignez-nous et « Défendez les droits de quelqu'un aujourd'hui »
Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme lance un appel de fonds de 253 millions de dollars – le plus ambitieux à ce jour

Publications