Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest
<multi>[fr]Réunion des directeurs régionaux du Réseau régional des Nations Unies sur les migrations pour l'Afrique de l'ouest et du centre[en]Regional Directors Meeting of the UN Regional Network on Migration for West and Central Africa</multi>©

Réunion des directeurs régionaux du Réseau régional des Nations Unies sur les migrations pour l’Afrique de l’ouest et du centre

25 juin 2022 Dakar, 24 juin 2022 : Le bureau régional pour l’Afrique de l’ouest, du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme (HCDH-BRAO) a abrité la réunion du réseau régional des Nations Unies sur la migration. L’objet de la rencontre était de discuter de priorités stratégiques du réseau pour les deux prochaines années en vue de renforcer l’appui au Etats Membres sur les problématiques de la migration.

Le Réseau régional des Nations unies pour les migrations en Afrique de l’Ouest et du Centre a été créé pour faciliter un soutien efficace, opportun et coordonné à l’échelle du système des Nations unies aux États membres et aux partenaires régionaux dans la mise en œuvre, le suivi et l’examen du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, où une approche commune du système des Nations unies au niveau régional apporterait une valeur ajoutée.

L’évaluation de la mise en œuvre du pacte a démonté que les gouvernements de la région ont fait preuve de beaucoup d’enthousiasme dans son application, en effet 8 pays se sont distingués, ce qui d’après Christopher Gascon, directeur de l’organisation Internationale pour la migration (OIM) « montre l’importance que les gouvernements de notre région accordent au sujet des migrations et à la mise en œuvre du pacte mondial sur la migration comme feuille de route pour parvenir à une meilleure gouvernance des migrations qui profite à tous, en particulier aux migrants eux-mêmes, et qui aide à atteindre les ODD, en particulier la cible 10.7. »

Dans son discours d’ouverture, Andrea Ori, représentant régional du HCDH pour l’Afrique de l’Ouest, a souligné l’importance d’adopter une approche fondée sur les droits de l’homme pour la mise en œuvre des principes directeurs du Pacte. En outre, M. Ori a déclaré que

« nous devons intégrer une approche fondée sur les droits de l’homme dans la formulation de nos réponses et de notre soutien aux États Membres ; notre intervention doit être basée sur la sensibilité au genre, la protection des enfants et la protection sociale et axée sur les droits humains. »

Par conséquent, M. Ori a souligné le contexte difficile dans lequel les États Membres opèrent, y compris la situation sécuritaire. Il a également mentionné les effets désastreux du changement climatique et les urgences humanitaires combinées aux effets de la guerre en Ukraine sur la pénurie alimentaire en Afrique et conduisant à une augmentation de la pauvreté et des inégalités.

Le Pacte mondial pour les migrations reste le principal texte qui guide les efforts collectifs des États membres pour améliorer la coopération internationale en matière de migration d’une manière qui profite aux gouvernements, aux communautés et aux migrants eux-mêmes. Le Réseau a été mis en place en 2019, dans le cadre du système de développement des Nations Unies et le Secrétaire général rend compte tous les deux ans des travaux du réseau dans son rapport à l’Assemblée générale. L’approche coordonnée des Nations Unies en matière de migration par le biais du Réseau des Nations Unies contribue également à la réforme de l’ONU avec son ambition de voir les agences des Nations Unies se coordonner et collaborer plus étroitement.

L’année dernière, le Réseau régional des Nations Unies - sous la direction conjointe du HCDH et de l’UNICEF - a déployé des efforts considérables pour garantir l’engagement des parties prenantes afin que leurs points de vue soient visibles dans l’examen régional et le Forum international d’examen des migrations (IMRF), tandis que l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), le HCDH et l’OIM ont pris l’initiative de fournir une plate-forme aux États membres de la CEDEAO pour discuter de la mise en œuvre du Pacte mondial dans la région de l’Afrique de l’Ouest en préparation de l’IMRF.

FIN

Pour plus d’informations :
Halima Djigo, Media Relations Officer, IOM Regional Office for West and Central Africa, hdjigo@iom.int
Habibou Dia, Public Information Officer, OHCHR Regional Office for West Africa. habibou@dia@un.org

évènements / campagnes

Célébration de la journée internationale des droits de l'Homme 2020
Rejoignez-nous et « Défendez les droits de quelqu'un aujourd'hui »
Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme lance un appel de fonds de 253 millions de dollars – le plus ambitieux à ce jour

Publications