Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest
<multi>[fr]1er mars 2016: Célébrer l'individualité et se distinguer pour la journée Zéro discrimination[en]1st March 2016: Celebrate individuality and stand out on Zero Discrimination Day</multi>©

1er mars 2016 : Célébrer l’individualité et se distinguer pour la journée Zéro discrimination

Optons pour la diversité, la compréhension et le respect de nos différences, aidons-nous les uns les autres

GENÈVE, 25 février 2016 — Le 1er mars, des personnes du monde entier vont se retrouver pour célébrer la journée Zéro discrimination. Le thème de cette année est Distinguez-vous et encourage chacun d’entre nous à lutter en faveur de sociétés équitables et justes.

La discrimination reste largement répandue — genre, nationalité, âge, origine ethnique, orientation sexuelle ou religieuse peuvent malheureusement être à l’origine d’une certaine forme de discrimination. Seulement dans quatre pays sur dix dans le monde entier, le même nombre de filles et de garçons ont accès à l’enseignement secondaire et 75 pays ont des lois qui pénalisent les relations sexuelles entre personnes du même sexe.

« Lorsque les plus marginalisés et vulnérables sont confrontés à la discrimination et aux abus, nous sommes tous fragilisés, », exprime le secrétaire général des Nations Unions Ban Ki-moon. « Les Nations Unies sont fermement attachées au respect des droits de la personne et de la dignité humaine. »

Fort est de constater que la discrimination dans les centres médicaux reste largement répandue. Imaginez une jeune femme récemment testée positive au VIH dont le médecin lui dit qu’elle doit de se faire stériliser, une travailleuse du sexe subissant des actes de violence ou des mauvais traitements de la part d’un membre du personnel soignant, une personne handicapée à qui l’on refuse l’accès à des conseils adéquats sur sa santé sexuelle, un homosexuel terrifié à l’idée de confier sa sexualité à du personnel médical, le décès d’un consommateur de drogue injectable parce qu’on lui a refusé un traitement ou une personne transgenre qui fait une tentative de suicide parce qu’elle n’a pas été acceptée dans une clinique.

Les centres médicaux devraient être considérés comme des environnements bienveillants et sûrs, pour autant, de telles situations se rencontrent trop fréquemment dans le monde. Tout obstacle interdisant l’accès à des établissements de santé, notamment pour le dépistage, les services de soin et de traitement doit être supprimé. L’accès à la santé doit être ouvert à tous. L’ONUSIDA a mis en place un partenariat avec l’Alliance mondiale pour les personnels de santé de l’Organisation mondiale de la santé afin de développer un plan d’action visant à mettre fin à la discrimination en milieu médicalisé.

« Pour la journée Zéro discrimination, faisons la différence et mobilisons-nous, ensemble pour le droit de vivre sans subir de stigmatisation et de discrimination », propose Michel Sidibé, directeur exécutif d’ONUSIDA. « En célébrant la diversité, nous pouvons transformer l’avenir. »

La journée Zéro discrimination de cette année invite ardemment les personnes à valoriser et à adhérer au principe de la diversité tout en reconnaissant l’ensemble des divers talents et compétences que chaque individu porte en lui ; des talents qui enrichissent la société et renforcent la communauté. Accueillir la diversité sous toutes ses formes consolide la cohésion sociale et apporte des avantages précieux aux sociétés dans le monde.

Les personnes peuvent exprimer leur soutien au principe de #zérodiscrimination avec des dessins, des photos, des enregistrements audio et des vidéos. Les contributions peuvent être publiées sur Facebook, Twitter et Instagram afin d’illustrer des histoires personnelles visant à surmonter la discrimination. Plusieurs artistes, concepteurs et illustrateurs ont créé des œuvres originales apportant leur propre regard sur zéro discrimination — consulter @unaidsglobal on Instagram.

ONUSIDA

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) guide et mobilise la communauté internationale en vue de concrétiser sa vision commune : « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida. » L’ONUSIDA conjugue les efforts de 11 institutions des Nations Unies – le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, l’UNFPA, l’UNODC, ONU Femmes, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS et la Banque mondiale. Il collabore étroitement avec des partenaires mondiaux et nationaux pour mettre un terme à l’épidémie de sida à l’horizon 2030 dans le cadre des Objectifs de développement durable. Pour en savoir plus, consultez le site unaids.org, et suivez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Pour en savoir plus :
http://www.unaids.org/fr/resources/campaigns/2016_zerodiscriminationday