Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest
image/svg+xml Created with Raphaël 2.1.2

Soutenir la mise en œuvre des normes relatives aux droits de l’homme

Ratification des instruments internationaux des droits de l’homme

Le HCDH/BRAO a apporté un soutien croissant pour la ratification des instruments internationaux des droits de l’homme, en particulier le Protocole facultatif au PIDESC et le 2ème protocole facultatif au PIDCP. En 2012, une conférence régionale a été organisée à Dakar en partenariat avec UNOWA et ONUFEMMES. Les participants, parmi lesquels des représentants des Ministères de la Justice, des Affaires étrangères, des institutions nationales des droits de l’homme et des organisations de la société civile ont adopté une feuille de route vers la ratification de ces instruments. Le consensus croissant sur la justiciabilité des droits économiques, sociaux et culturels est un autre résultat positif mis en avant lors de cette conférence.

Mise en œuvre des normes relatives aux droits de l’homme

Le HCDH/BRAO a contribué à l’organisation d’ateliers régionaux et nationaux, et a fourni une expertise technique pour la mise en place et la réorganisation des institutions nationales des droits de l’homme (INDH) et d’autres organismes nationaux en conformité avec les normes internationales des droits de l’homme (Principes de Paris). Ce soutien s’est traduit par l’amélioration des systèmes nationaux de protection afin de renforcer la surveillance, la protection et la promotion des droits de l’homme.

Harmonisation de la législation nationale

Les Etats d’Afrique de l’Ouest sont signataires de nombreux traités internationaux et régionaux. Cependant, l’exécution et l’application des dispositions internationales ne sont pas toujours inscrites dans la législation et les traditions nationales. Par exemple, les femmes sont souvent confrontées à la discrimination. Le HCDH/BRAO a appuyé les initiatives visant à harmoniser la législation nationale avec les normes internationales des droits de l’homme. Plusieurs législations nationales ont ainsi été modifiées, avec l’assistance technique de HCDH/BRAO, pour les mettre en conformité avec les traités et conventions ratifiés et pour protéger les droits des femmes et promouvoir l’égalité des sexes.